Inégalités en France : comment les jeunes sont devenus les premières victimes de la pauvreté

Noam Leandri

L'Observatoire des inégalités publiait son rapport sur la pauvreté ce 11 octobre, alors que l'INSEE révélait en début de semaine la stabilité de ce taux à 14% entre 2016 et 2017.

Atlantico : Quelles sont les populations proportionnellement les plus touchées par un phénomène, qui, comme l'écrivez, ne "frappe pas au hasard" ?

 

Noam Leandri : Nous sortons ce premier rapport sur le taux de la pauvreté en France parce qu'il n'existe malheureusement pas de portrait général de cette question en dehors des statistiques publiées régulièrement par l'INSEE. Qui est concerné ? Comment la pauvreté évolue dans le temps ? sont des questions qui ne sont pas traitées par une vision "annuelle" des statistiques. Or, nous savons très bien que les commentaires relatifs à l'évolution de la pauvreté d'une année sur l'autre ne peuvent révéler des changements plus fondamentaux sur le long terme. Comme le fait que,, depuis 10 ans, le nombre de personnes pauvres vivant avec un revenu inférieur à 50% du revenu médian, soit 855 euros, a augmenté de plus d'un demi-million. C'est un phénomène beaucoup plus parlant que le fait de dire que le taux de pauvreté stagne d'une année sur l'autre, comme vient de le faire l'INSEE.

 

Le portrait type de la personne pauvre en France est quelqu'un qui a peu ou pas de diplômes. 64% des personnes pauvres ont au plus un CAP. Ce sont aussi des personnes qui vivent dans des grandes villes ou dans leurs banlieues, pour 67% d'entre elles. C'est donc principalement en ville que l'on trouve les personnes pauvres et non pas majoritairement à la campagne. Le phénomène marquant est que ce sont beaucoup des jeunes de moins de 20 ans, soit 35% des personnes pauvres. Un quart des pauvres vivent dans une famille monoparentale. Nous avons dressé ce panorama qui montre que si nous voulons cibler des politiques contre la pauvreté, c'est vers ces profils là qu'il faut viser.  (...) lire la suite sur Atlantico


Plan pauvreté : pourquoi le gouvernement est très loin de son ambition de créer l’état providence du 21ème siècle
Lutte contre la pauvreté : quand les entreprises se mobilisent, ça peut marcher
Pauvrophobie ou libéralophobie : cette voie alternative qui permettrait à la France de lutter contre la pauvreté en échappant à ses débats stériles
La réduction de la pauvreté dans le monde n’a jamais été aussi facile