Inégalité des sexes : à l'adolescence, 65% des filles considèrent "qu'elles ont moins de droits que les garçons"

franceinfo
Une enquête menée par Unicef France montre que les filles se sentent "exclues" et "rejetées" des espaces publics par les garçons. Cela commence dès l'école. 

L'inégalité des sexes s'installe dès l'enfance, selon une enquête d’Unicef France, publiée jeudi 8 novembre et réalisée auprès de 26 000 enfants et adolescents. Les filles "ont le sentiment de ne pas avoir les mêmes droits. Un sentiment qui va s'accroître au fil de l'âge. Il est déjà très fort à la préadolescence. À l'adolescence, les filles sont 65% à considérer qu'elles ont moins de droits que les garçons", a expliqué sur franceinfo jeudi Serge Paugam, sociologue, directeur de recherche au CNRS, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), coauteur de l’étude.

franceinfo : Les filles se sentent-elles exclues des espaces publics ?

Serge Paugam : Oui. Dans les cours de récréation, par exemple, il y a une séparation des sexes assez radicale. Les garçons jouent d'un côté, les filles de l'autre. Les filles d'ailleurs aimeraient participer davantage aux jeux des garçons mais elles sont tout à fait rejetées. Elles ont le sentiment de ne pas avoir les mêmes droits. Un sentiment qui va s'accroître au fil de l'âge. Il est déjà très fort à la préadolescence. À l'adolescence, les filles sont 65% à considérer qu'elles ont moins de droits que les garçons. Le fait que les filles pensent que leurs droits sont inférieurs est lié au fait qu'elles doivent se contenir davantage que les garçons, faire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi