Inès Reg : bouleversée par une chronique d’Hélène Mannarino, elle fond en larmes

·1 min de lecture

Ce vendredi 26 mars, Inès Reg et son mari Kevin Debonne sortent sur Amazon Prime Video leur premier film, Je te veux, moi non plus. Les amoureux sont venus présenter leur œuvre dans Culture Médias sur Europe 1, où ils ont eu la chance d’avoir leur Portrait inattendu. Cette chronique d’Hélène Mannarino fait toujours son effet sur les invités, qui ont souvent fini très émus en l’entendant dérouler le fil de leur vie à grands renforts d’anecdotes et de petits détails méconnus. On se souvient notamment du jour où Michaël Youn avait fini en larmes face à la journaliste, à qui il avait adressé une tendre déclaration en guise de remerciement. Ce 26 mars, Inès Reg a elle aussi vécu un grand moment d’émotion, dès le début de la chronique. « Inès, il y avait vos rêves de petite fille. Devenir grande. Créer des faux papiers d'identité. Jouer au Taboo, au jeu de l'oie… » Lorsque Philippe Vandel lui a demandé d’expliquer pourquoi elle voulait faire des faux papiers, l’humoriste a bafouillé, au bord des larmes. « Je suis très émue. Vraiment, a-t-elle simplement répondu en regardant Hélène Mannarino. Je ne vais rien dire et juste vous écouter. »

L’émotion était palpable des deux côtés du studio. « Si vous pleurez, je vais pleurer Inès… », a lancé Hélène Mannarino, elle aussi touchée. « Inès, votre grand-mère dit souvent de vous que vous êtes le bruit, l'agitation, la vie mais surtout la lumière dans la maison. Votre grand-père, Djidi, est votre plus grand fan. D'ailleurs, c'est lui qui vous... (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Lucie (Koh-Lanta, Les Armes Secrètes) : ce programme de téléréalité qu'elle a failli intégrer
Line Renaud : ce message touchant de Muriel Robin qui l'a bouleversée
Louise Bourgoin explique pourquoi elle a failli refuser son rôle dans L’amour dure trois ans
PHOTO Lea Michele heureuse : elle partage une photo de son bébé et son mari sur Instagram
Elsa Esnoult : pourquoi elle a caché qu'elle était positive à la Covid-19