Piratée, l'imprimante d'une papeterie sort des menaces terroristes

·1 min de lecture
Hackers et djihadistes ? (illustration Getty Images/iStockphoto)
Hackers et djihadistes ? (illustration Getty Images/iStockphoto)

La semaine dernière, l’imprimante d’une papeterie de l’agglomération de Toulouse a imprimé des messages à caractère terroriste particulièrement violents.

La surprise fut de taille, mercredi dernier. Lorsqu’ils arrivent sur leur lieu de travail ce 28 octobre, les salariés d’une papeterie toulousaine découvrent 500 pages imprimées, raconte Le Dauphiné Libéré. Les motifs sont sans appel : des têtes décapitées, accompagnées de la légende “vous vous moquez de notre religion, on vous coupe la tête, c’est assez simple”. Véritable acte terroriste, ou (très) mauvaise intention venue de pirates informatiques ?

“On vous surveille”

Voilà la question à laquelle une enquête tentera de répondre. Si, dans un premier temps, le gérant de la papeterie ne s’est pas inquiété outre mesure, croyant à une blague, il en a été tout autrement lorsque l’incident s’est répété le lendemain. Alors que les caméras de surveillance avaient montré que, la première fois, l’imprimante s’était mise à fonctionner entre minuit et une heure du matin, c’est cette fois en plein après-midi que le piratage a eu lieu.

Comme par magie, l’imprimante se remet à sortir des feuilles. On y voit les visages de Brigitte et Emmanuel Macron, et ces mots belliqueux : “La guerre ne fait que commencer, bien fait pour ta gueule Samuel Paty. On vous surveille.” Des mots très lourds de sens dans un contexte particulièrement sensible.

Ce contenu peut également vous intéresser :