Impressions bloquées, journalistes agressés: les médias de nouveau pris pour cible

1 / 2

Impressions bloquées, journalistes agressés: les médias de nouveau pris pour cible

Les gilets jaunes, qui manifestent une vive défiance envers les médias traditionnels, ont mené plusieurs actions dans la nuit de vendredi à samedi contre des titres régionaux. Samedi, des confrères de LCI ont également été agressés à Rouen.

Plusieurs journaux et journalistes ont de nouveau été pris pour cible, ce week-end, en marge de la 9e journée de mobilisation nationale des gilets jaunes. À Auxerre, ils s'en sont notamment pris au centre de d'impression de l'Yonne Républicaine.

"Peu avant minuit, ils se sont rassemblés devant le centre d'impression, empêchant la sortie des camions de livraison, avant de brûler sur place des palettes. Le climat sur place était tendu", a indiqué la rédaction en chef du quotidien régional.

Plusieurs livraisons de quotidiens régionaux du groupe Centre France imprimés sur place ont été empêchées, notamment celles du Journal du Centre et celle d'une édition de la République du Centre. "Celles de L'Echo Républicain ont pu partir à temps tandis que celles de l'Yonne Républicaine pour les éditions d'Auxerre et de Sens ont pris du retard", a précisé la même source. Les manifestants, "dont certains étaient encagoulés", ont été délogés par les forces de l'ordre vers 3 heures du matin, selon le journal. De "légères échauffourées" ont alors éclaté avant un retour rapide au calme.

Un dépôt de La Voix du Nord visé

Au même moment, d'autres gilets jaunes bloquaient un dépôt de La Voix du Nord à Anzin (Nord), empêchant la distribution de 20.000 exemplaires du journal, selon la direction. L'accès à cette plate-forme de livraison située près de Valenciennes "a été bloqué par...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi