Impeachment : Donald Trump accusé d'incitation à l'insurrection

·2 min de lecture

Lundi, les démocrates ont présenté à la Chambre des représentants la résolution visant à la mise en accusation («impeachment») de Donald Trump.

Une deuxième procédure de mise en accusation en un an et demi. Lundi, les démocrates ont présenté la Chambre des représentants la résolution visant à mettre en accusation («impeach») Donald Trump pour son rôle dans l'invasion du Capitole par ses partisans, mercredi dernier. Cette action pourrait avoir une conséquence rapide puisque les républicains ont bloqué une motion des démocrates pour exiger du vice-président Mike Pence qu'il invoque le 25ème amendement pour retirer le pouvoir à Donald Trump : la motion de mise en accusation pourrait être votée dès ce mercredi. Dans le texte, les démocrates accusent le président sortant d'avoir «incité à la violence contre le gouvernement des États-Unis» en multipliant les accusations de fraude sans fondement, encourageant ses partisans à se mobiliser, y compris mercredi dernier lors d'un discours prononcé à Washington. Discours tenu juste avant que certains ne pénètrent dans le Capitole alors que le Congrès était en pleine certification du résultat de l'élection présidentielle. Quatre manifestants ont trouvé la mort ainsi que deux policiers -dont un s'est suicidé samedi. En incitant à l'insurrection, Donald Trump a commis un des «crimes et délits graves» qui peuvent valoir à un président d'être mis en accusation.

À lire :Silencieuse depuis l'invasion du Capitole, Melania Trump dénonce des "ragots salaces"

«Avec tout cela, le président Trump a gravement mis en danger la sécurité des États-Unis et de ses institutions gouvernementales. Il a menacé l'intégrité du système démocratique, a interféré dans la transition pacifique du pouvoir et a mis en danger une branche du gouvernement. Il a ainsi trahi la confiance en tant que président, au détriment du peuple des États-Unis», est-il(...)


Lire la suite sur Paris Match