« Impeachment » : Les démocrates doivent maintenant rédiger un acte d’accusation contre Donald Trump

20 Minutes avec AFP

PROCEDURE - Cet acte sera probablement voté avant Noël, et transmis au Sénat pour le procès de Donald Trump

Les faits reprochés à Donald Trump sont-ils suffisamment graves pour justifier sa destitution ? Après deux mois d’enquête, le Congrès entame mercredi ce débat juridique en s’appuyant sur les « preuves accablantes » que les démocrates disent avoir rassemblées contre le président américain. Dénonçant une machination politique, le milliardaire républicain assure n’avoir rien commis de répréhensible en demandant à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, un de ses adversaires potentiels à la présidentielle de 2020.

Mais l’opposition démocrate est convaincue qu’il a abusé de ses pouvoirs pour favoriser sa campagne de réélection, notamment en gelant une aide militaire de près de 400 millions de dollars destinée à ce pays en conflit avec la Russie. Forte de sa majorité à la Chambre des représentants, elle a lancé fin septembre une procédure en destitution contre Donald Trump, et confié à la commission du Renseignement de la Chambre le soin d’enquêter.

« Divagation »

Après avoir auditionné une quinzaine de témoins, celle-ci a conclu, dans un rapport d’enquête publié mardi, qu’il avait « placé ses intérêts personnels et politiques au-dessus des intérêts nationaux, cherché à miner l’intégrité du processus électoral américain et mis en danger la sécurité nationale ». Selon ce rapport, il existe des « preuves accablantes » de comportements « inappropriés » dans deux domaines : « le président a conditionné une invitation à la Maison-Blanche et une aide militaire à l’Ukraine à l’annonce d’enquêtes favorables à sa campagne » et il a « entravé » les investigations parlementaires.

Ce document, qualifié de « divagation » par la Maison-Blanche, a é(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Hong Kong : Trump promulgue la loi soutenant les manifestants prodémocratie, la Chine menace les Etats-Unis de « représailles »
Otan : Trump, Macron et Erdogan enflamment le sommet du 70e anniversaire
Etats-Unis : Sans contexte, Donald Trump poste une photo de lui en Rocky Balboa