"Impatients et soulagés", les commerçants peuvent enfin rouvrir

·1 min de lecture

Les commerçants peuvent enfin respirer. Les magasins dits "non essentiels" rouvrent samedi, après un mois de fermeture. Dans son magasin de chaussures, rue d'Antibes à Cannes, Sophie n'a pas une minute à elle. "C'est le speed, il faut faire toute la mise en place. Il n'y a pas de temps à perdre." Les boutiques n'auraient dû ouvrir que le 1er décembre, mais le gouvernement leur a finalement donné un feu vert anticipé. A quatre semaines de Noël, un week-end supplémentaire fait la différence sur le chiffre d'affaire. Les magasins de jouets, par exemple, font 60% de leurs recettes sur le mois de décembre. 

Un protocole sanitaire renforcé

Pour obtenir la réouverture, les commerçants avaient accepté un protocole sanitaire renforcé. Ils devront notamment réserver huit mètres carré à chaque client. "On a tout organisé. On a une file d'attente pour les clients qui viennent chercher leur commande et une file d'attente pour les clients qui veulent faire un tour dans la boutique. On accueillera 22 personnes maximum", explique Laetitia, responsable d'une grande enseigne de bijoux. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 28 novembre

Certaines villes, comme Bordeaux, ont aussi pris leurs dispositions pour gérer l'affluence de passants dans le centre-ville. "Nous avons installé des stands à l'extérieur des boutiques, où les commerçants et les associations peuvent faire les paquets-cadeau. On a confiance en eux pour ne pas non plus obstruer le passage&quo...


Lire la suite sur Europe1