Impasse. L’économie éthiopienne minée par dix mois de guerre au Tigré

Près d’un an après l’éclatement du conflit armé opposant l’État éthiopien aux forces autonomistes tigréennes, la guerre a fait des milliers de morts et des millions de déplacés. Elle a aussi poussé la deuxième nation la plus peuplée d’Afrique dans une crise économique profonde, explique la BBC.

Marquée par des milliers de morts et des millions de déplacés, la guerre en cours dans la région éthiopienne du Tigré a eu “un coût humain énorme”, déplore le site de la BBC. Après dix mois d’embrasement, le drame se vit aussi sur le plan économique dans ce pays de la Corne de l’Afrique déchiré par une lutte entre les forces du gouvernement fédéral et l’autorité du gouvernement régional.

Avant la pandémie et l’éclatement de la guerre du Tigré, l’Éthiopie était l’une des nations les plus performantes de la zone en termes de développement, souligne le site d’information britannique, qui rappelle que la croissance annuelle du PIB de ce pays de 110 millions d’habitants (le deuxième plus peuplé d’Afrique après le Nigeria) était de près de 10 % durant la décennie 2010, selon les chiffres de la Banque mondiale. Mais le conflit a “vidé les caisses de l’État de plus d’un milliard de dollars”, constatait la semaine passée le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, et le pays s’enfonce dans la crise humanitaire.

À lire aussi: Afrique. En Éthiopie, l’appel à la mobilisation générale fait craindre le pire

Inflation et dépréciation monétaire

Entre juillet 2020 et juillet 2021, le prix global des produits de base a été

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles