Impôts : Elisabeth Borne catégorique, "il n'est pas question" de les augmenter

Elle a été catégorique sur le sujet. Élisabeth Borne a assuré mercredi 23 août qu'il n'était "pas question" pour l'exécutif "d'augmenter les impôts des ménages" dans le projet de loi de finances pour 2024, lors d'un entretien accordé à France Bleu. "Je vois beaucoup de rumeurs selon lesquelles on voudrait augmenter les impôts, il n'est pas question, ce n'est pas du tout la philosophie du gouvernement, d'augmenter les impôts des ménages. Au contraire, on veut continuer à baisser les impôts en étant évidemment attentif au pouvoir d'achat des classes moyennes", a déclaré la Première ministre. Interrogée par ailleurs sur la hausse de la taxe foncière, Mme Borne a répondu ne pas avoir "de doute que (les collectivités locales) seront aussi attentives au pouvoir d'achat de nos concitoyens".

"On a passé le pic de l'inflation, on devrait revenir à des niveaux plus habituels dans les prochains mois", a-t-elle par ailleurs une nouvelle fois avancé. Et d'ajouter : "Il y a effectivement eu une augmentation des prix des carburants par rapport au début du mois de juillet. On voit que les prix se stabilisent."

Concernant les prix du carburant, repartis à la hausse cet été, pas de chèque carburant au programme. "On n'a pas prévu de remettre en place des chèques carburants", a confirmé la Première ministre. Interrogée par ailleurs par nos confrères de France Bleu sur une possible taxe sur les alcools, Elisabeth Borne a tenu à démentir. "Il n'y a pas du tout de projet d'augmenter les taxes sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite