Impôts : comment déclarer les revenus de vos SCPI ?

Malgré la mise en place de la retenue à la source l'an dernier, la déclaration d’impôts reste obligatoire.

En effet, selon la situation de chaque foyer fiscal, des suppléments ou des remboursements d’impôts peuvent au cas par cas être mis en œuvre : le taux de prélèvement à la source ne correspond que rarement à l’impôt réellement dû, puisque ce taux est calculé à partir d’informations datant de l’année précédente alors que plusieurs paramètres évoluent en temps réel comme les salaires, la composition du foyer, les heures supplémentaires, les éventuels revenus de capitaux mobiliers ou immobiliers, etc…

À l’heure de la déclaration d’impôt qui cette année a été retardée de quelques jours en raison de la pandémie de Covid-19, les contribuables découvrent l’ensemble de ces subtilités, mais force est de constater que l’exercice est devenu au fil du temps beaucoup plus simple, en particulier grâce à la numérisation des déclarations.

- Dans la rubrique des revenus de l’épargne, beaucoup de choses se sont également simplifiées au cours des années précédentes, avec en particulier le prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de 12,8% pour les revenus financiers.

- Pour les revenus immobiliers, le principe demeure en revanche celui de l’imposition au barème de l’impôt sur le revenu à taux progressifs, le PFU n’étant pas une option pour cette typologie de revenus.

Les principaux points à savoir pour la déclaration de vos revenus en provenance des SCPI

Déclaration des revenus fonciers des SCPI

Les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) en particulier entrent dans cette catégorie de revenus et doivent faire l’objet d’une déclaration spécifique, la 2044, au titre des revenus fonciers.

Fort heureusement, les sociétés de gestion facilitent considérablement la tâche des épargnants puisqu’elles mettent à disposition un Cliquez ici pour lire la suite