Publicité

Impôts 2023 : les subtilités de la déclaration IFI

maison - © slavun - stock.adobe.com
maison - © slavun - stock.adobe.com

Les redevables de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) doivent déclarer leur patrimoine dans les mêmes conditions que les revenus, c'est-à-dire en ligne avant la date limite du 8 juin pour les derniers départements. Ils doivent joindre une 2042-IFI à leur déclaration de revenus. En 2022, 164 000 foyers étaient redevables de cet impôt qui a rapporté 1,8 milliard d'euros au fisc.

Comment évaluer son patrimoine ?

Vous êtes concerné si votre patrimoine immobilier net a une valeur supérieure à 1 300 000 euros. Pour le savoir, il faut additionner la valeur de tous vos actifs immobiliers. Il peut s'agir de biens détenus directement (maisons, appartements, terrains...) ou via des parts de société (SCPI, SCI...). Dans le cas d'un bien qui ne vous appartient pas complètement (indivision), vous retenez la valeur de votre quote-part. Vous déduisez ensuite le passif, essentiellement les emprunts dont vous restez redevable pour l'acquisition des biens soumis à l'IFI, ainsi que les travaux et certaines impositions (IFI et taxe foncière).

Exonération et abattement

Sachez que vos biens à usage professionnel sont exonérés. Quant à votre résidence principale, elle bénéficie d'un abattement de 30%, à condition de la posséder en direct (si vous possédez plusieurs résidences, une seule peut en bénéficier).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2023 : avez-vous vraiment intérêt à rattacher vos enfants à votre foyer fiscal ?
- « Après la fin des tarifs réglementés du gaz en juillet, les prix régulés de l'électricité vont-ils disparaître ? »
- Impôts : ces 10 erreurs fréquentes à éviter pour votre déclaration 2023