Impôts : pour que son économie reste compétitive, la Suisse va faire une réforme fiscale

·1 min de lecture

Face au projet d'impôt minimal mondial pour les entreprises, la Suisse réagit ! Berne devrait décider d'une réforme fiscale début 2022. Samedi, les ministres des Finances du G7 se sont engagés sur un objectif de taux d'imposition des sociétés d'au moins 15% et sur une meilleure répartition des recettes fiscales provenant des multinationales, particulièrement des géants du numérique. "Les travaux de l'OCDE et du G20 sur la fiscalité mondiale des entreprises progressent", a pris note le Conseil fédéral (gouvernement) dans le communiqué, évoquant cette annonce du G7 sur ce taux minimal de 15%.

"Pour la Suisse, il est important de fixer le cap dès maintenant", a ajouté le conseil fédéral, qui devrait prendre une décision sur un plan de réforme durant le premier trimestre 2022. Depuis un peu plus d'un an, le ministère suisse des finances a déjà engagé des discussions avec les cantons et milieux universitaires afin d'examiner des mesures permettant de "garantir l'attrait" de la suisse en veillant à ce qu'elles "soient acceptées au niveau international", a souligné le gouvernement suisse.

>> A lire aussi - Raymond Barre aurait caché une fortune en Suisse

Ces travaux du ministère des finances vont être accélérés en "étroite coopération" avec le ministère de l'économie, a-t-il précisé. Cet objectif de réforme de la fiscalité des entreprises annoncé samedi par les ministres des finances du G7 (Royaume-Uni, France, Italie Canada, Japon, Allemagne, Etats-Unis) est un enjeu de taille pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : la Chine doit être “transparente” et “coopérer” pour trouver l’origine de l’épidémie, avertissent les Etats-Unis
Les Etats-Unis veulent former des "cliques" selon la Chine, qui dénonce “une politique des blocs"
Covid-19 : les voix s'élèvent pour dénoncer la distribution inéquitable des vaccins
Une auxiliaire de vie soupçonnée d'avoir dépouillé une octogénaire à Toulouse
Face aux attaques de la Russie, l’Italie muscle sa défense