Immobilier : dans quelles villes est-il plus difficile de devenir propriétaire ?

·1 min de lecture

Il est de plus en plus difficile de devenir propriétaire de son logement. Selon l'étude de SeLoger dévoilée en exclusivité par Europe 1, le montant de l'achat d'un bien immobilier est plus élevé de 12% en 2021 par rapport à 2015. Ce qui représente une somme "considérable", avoue Séverine Amate, porte-parole du groupe. Concrètement, pour un appartement de 100 mètres carrés, le client perd 12 mètres carrés. "En six ans, les prix dans 34 villes de France de plus de 100.000 habitants ont augmenté de plus de 11%, et on note même des augmentations plus poussées dans le Grand ouest", constate la porte-parole de SeLoger sur Europe 1.

Dans le Grand ouest, les villes d'Angers (+ 56%), de Nantes (+ 48%), de Rennes (+ 46%), de Brest (+ 39%) ou encore de Bordeaux (+ 49 %) ont connu les plus fortes hausses du prix de l'immobilier en six ans. "Villeurbanne, près de Lyon, n'est pas en reste avec + 40%, et Paris non plus avec 36% d'augmentation", poursuit Séverine Amate.

>> Réécoutez Europe Midi en podcast ou en replay ici

Pour acheter un 60 mètres carrés à Paris, il faut gagner... 9.500 euros net par mois

La hausse des prix de l'immobilier entraîne la hausse des prix des autres frais mensuels, comme l'assurance, les intérêts de crédit ou les droits de mutation. En moyenne selon SeLoger, il faut dépenser 265.500 euros pour acquérir un bien dans l'ancien. Pour acheter un 60 mètres carrés à Paris, le groupe SeLoger estime qu'il faut toucher "9.500 euros net par mois", renseigne Séverine A...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles