Immobilier : les prix vont-ils chuter de 15% avec le coronavirus ?

Marie-Eve FRÉNAY

Selon le président du Conseil supérieur du notariat, la crise du coronavirus va freiner les transactions immobilières et entrainer une chute considérable des prix de l’immobilier.

Crise sanitaire, crise boursière, crise économique et, bientôt, crise immobilière ? L’épidémie de coronavirus va continuer à faire des ravages y compris sur l’un des secteurs pourtant considérés comme refuge en France : la pierre... C’est en tout cas ce qu’anticipent les notaires de France. « On devrait connaître une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction des prix de 10% à 15% », explique ce mardi Jean-François Humbert, président du Conseil supérieur du notariat, dans un entretien donné au Parisien.

A l'origine de cette potentielle chute : la baisse brutale des transactions à cause, d'une part, du confinement des acheteurs et des vendeurs mais aussi des professionnels du secteur. Les agences immobilières ont en effet dû fermer leurs portes et stopper les visites de logements. Terminés également les déplacements à domicile pour évaluer le prix d’un bien ou prendre des photos.

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :