Immobilier, prix du gaz, étiquetage de la viande… Ce qui change au 1er avril

franceinfo avec AFP
Loyers : l'appel d'Emmanuel Macron aux propriétaires

Les annonces immobilières devront être plus précises, les tarifs du gaz vont baisser, les artisans du bâtiment devront indiquer leurs tarifs sur internet… Samedi 1er avril, de nombreuses nouvelles mesures vont entrer en vigueur, avec parfois un impact sur la vie quotidienne des Français. Franceinfo fait le tour des changements les plus importants.

Les tarifs du gaz baissent (un peu)

Les tarifs réglementés du gaz baissent de 0,73% pour le fournisseur Engie, selon un communiqué de la Commission de régulation de l’énergie, publié jeudi 30 mars. Cette diminution est de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,5% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude, et de 0,8% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Environ 7 millions de foyers sont concernés par ce changement.

Les artisans doivent être plus transparents sur leurs tarifs

Les professionnels intervenant au domicile des particuliers pour des travaux, comme les plombiers ou les serruriers, devront obligatoirement afficher leurs tarifs sur internet s'ils ont un site, selon un arrêté paru au Journal officiel le 28 janvier.

Toutes les informations concernant le taux horaire de main d'œuvre, les modalités de décompte du temps estimé, les prix des prestations forfaitaires, les frais de déplacement ou le caractère gratuit ou payant du devis "doivent également être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel", indique le texte.

Avant les travaux, les professionnels devront également remettre au client un document comportant les informations précontractuelles et contractuelles (qui figuraient auparavant sur le devis et l'ordre de réparation).

L'étiquetage de certains aliments se précise

A (...) Lire la suite sur Francetv info

Pollution, insécurité, économie parallèle... Comment l'orpaillage illégal gangrène la Guyane
VIDEO. Sécurité routière : "82% des français en excès de vitesse" selon AXA
En France, une personne sur cinq éprouve des difficultés à effectuer des démarches administratives
"L'Angle éco". Faut-il fermer les frontières pour sauver nos emplois ?
VIDEO. Délocalisations : la grande saignée de la production automobile

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages