Immobilier : l'inflation, ce frein aux projets immobiliers des Français

Pour Jérémy et sa compagne, c'est un coup dur. Leur demande de prêt immobilier de 400.000 euros a été retoquée par leur banque. Le couple doit donc revoir tous ses projets et dire adieu à leur maison tant convoitée située en banlieue parisienne.

Il y a trois ans pourtant, ils avaient emprunté sans difficulté cette somme pour acheter l'appartement dans lequel ils vivent actuellement et qu'ils comptaient revendre. Or leur niveau de revenus d'environ 52.000 euros net par an est resté plutôt stable, contrairement aux taux des crédits immobiliers. En effet, la Banque centrale européenne a revu les taux à la hausse en raison de l'inflation qui bat les records .

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"L'incompréhension totale"

Jérémy raconte que son taux d'emprunt a plus que doublé. "Les taux ont augmenté parce qu'à l'époque avec le premier prêt, on était à 1,2%, alors que là on était plutôt dans les trois 3 %", décrit le Francilien. Aujourd'hui, le couple pourrait emprunter 250.000 euros à 325.000 euros selon les banques, mais cela reste insuffisant pour leur projet.

"L'incompréhension domine. Je n'ai vraiment pas compris comment on avait pu perdre autant de valeur en trois ans. Oui, il y a eu l'année Covid , mais c'est l'incompréhension totale." Les deux trentenaires vont donc devoir revoir leurs ambitions à la baisse en achetant plus petit ou dans une ville moins chère.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles