Immobilier : quel est l’impact d’une piscine sur la valeur d’une maison ?

·1 min de lecture
Il y a plus de trois millions de piscines privées ou partagées en copropriété en France. (Photo d'illustration)
Il y a plus de trois millions de piscines privées ou partagées en copropriété en France. (Photo d'illustration)

En France, il faut débourser entre 15 000 et 50 000 euros pour faire construire une piscine. Malgré le coût que ce luxe représente, de plus en plus de propriétaires (et copropriétaires) se laissent séduire. Outre le confort qu'une piscine procure, c'est aussi un véritable atout immobilier. En effet, selon une étude du site MeilleursAgents, la présence d'une piscine sur un terrain apporte une plus-value de 16,3 % en moyenne, qu'il s'agisse d'un appartement (dans une résidence en copropriété, par exemple) ou d'une maison.

Concernant les seules maisons, l'impact d'une piscine sur la valeur totale du bien est encore plus important : + 19,5 % en moyenne (contre + 6,9 % pour les appartements). Ces données concernent uniquement les piscines enterrées, et non les piscines hors-sol.

À LIRE AUSSIImmobilier, la fièvre verte

« À titre d'exemple, en France, une maison de 95 mètres carrés au prix moyen de 2 165 euros du mètre carré pourra voir sa valeur augmenter de 40 107 euros en moyenne en construisant une piscine enterrée d'un budget de 15 000 euros, soit une plus-value nette de 25 000 euros », souligne MeilleursAgents.

La plus-value varie avec l'ensoleillement

La plus-value varie aussi en fonction de la région dans laquelle est situé le bien en question. Dans le Sud-Est, une piscine apportera une plus-value plus importante que dans d'autres régions où l'ensoleillement est moins important. Par exemple, dans les Bouches-du-Rhône ou dans le Var, « les biens avec piscine s [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles