Immobilier : faut-il acheter ou louer son logement ?

Vous avez les moyens d’acheter votre logement mais vous hésitez. Est-ce bien raisonnable ? Est-ce rentable ? Acquérir sa résidence principale permet de ne plus sortir tous les mois un loyer à fonds perdus. Mais les propriétaires subissent d'autres coûts, dont certains très importants. En fait, aucune réponse définitive n’existe. Beaucoup dépend de votre horizon d’investissement et de votre lieu de vie. Découvrez dans cet article les clés pour vous aider à prendre une décision.

Les Français sont déjà 58% à être propriétaires de leur logement. Si vous n’en faites pas partie, une question vous taraude peut-être : faut-il acheter ?

Oui, répond le bon sens à cette interrogation (presque) existentielle, et le bon sens a souvent raison. En effet, acheter sa résidence principale offre plusieurs atouts.

Éviter de payer un loyer à fonds perdus

Le premier est d’une logique imparable : mieux vaut payer pour quelque chose qui vous appartiendra en remboursant un prêt plutôt que de débourser tous les mois un loyer à fonds perdus. L’argument est d’autant plus fort aujourd’hui que les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont extrêmement bas, inférieurs à l’inflation dans de nombreux cas. L’effondrement du prix du crédit rend l’emprunt meilleur marché et il permet de rembourser plus rapidement le capital (un avantage souvent oublié).

Acheter permet aussi d’envisager, à terme, de ne plus avoir à débourser de mensualités (loyers ou remboursement) pour se loger. Un élément qui peut s’avérer décisif pour compenser une baisse de revenus, à la retraite par exemple.

Être propriétaire de son toit, c’est aussi l’assurance de ne pas être «expulsé» par un bailleur qui souhaiterait, par exemple, récupérer son bien pour l’habiter.

Pour léguer quelque chose

Enfin, posséder un bien immobilier c’est avoir quelque chose à léguer à ses enfants ou petits enfants. Souvent ce bien constitue même l’essentiel de l’héritage. Selon l’Insee, l’immobilier représente ainsi 61% du patrimoine brut des ménages et même plus de 75% pour les patrimoines proches de 200.000 euros.

Dans l’absolu, mieux vaut, si on le peut, acheter son logement.

Mais le diable est dans les détails et les calculs économiques remettent souvent en cause le bon sens populaire. Car si l’achat immobilier a de nombreux avantages il a aussi un gros écueil : il 

Cliquer pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :