Immobilier : les déménagements battent leur plein

Ils sont obligés de travailler six jour sur sept. Après deux mois de confinement, les professionnels de l'immobilier ont repris leur activité alors que les transactions et les déménagements étaient gelés. Ils doivent aussi faire des heures supplémentaires afin de pouvoir rattraper petit à petit le retard accumulé. "Il a fallu recaser sur un mois ce qu'on n'avait pas fait pendant un mois et demi", explique Patrick Jacob, d'Artois Déménagement - Les déménageurs bretons. (jamais de conjonction de coordination en début de phrase) Pour beaucoup de clients, il est temps de partir après avoir passé le confinement parmi les cartons. "Ça stresse parce qu'on se pose plein de questions. On se demande ce qu'il va se passer", confie un client. Deux mois de retard Les déménagements n'ont pu reprendre qu'avec des conditions strictes, dont le port du masque. "C'est compliqué, c'est difficile de respirer avec", explique Lucas Jacob, déménageur. Du côté des agents immobiliers, 120 000 transactions n'ont pas pu se faire, alors depuis le 11 mai, on tente de rattraper là encore le retard. "C'était sur le point de se faire et on a pris près de deux mois de retard", indique un futur propriétaire. Au moment de signer chez le notaire, il y a encore une fois des précautions sanitaires à prendre.