Immobilier : la crise pousse les Français vers la campagne

Le confinement a eu des répercussions sur le secteur de l’immobilier, et les chiffres racontent la préférence des Français pour la campagne. Les ventes d’appartements ont baissé de 22,5%, alors que celles des petites maisons de province résistent. Troquer son appartement parisien contre une maison de 300 m² en Normandie, c’est le choix qu’a fait Bernard Nicolas, entrepreneur, en 2020. Dans sa maison de caractère d’Annouville-Vilmesnil (Seine-Maritime), il retrouve le bien-être qui lui manquait dans sa vie francilienne. Le secteur n’est pas en crise en Normandie 6 000 m² de terrain pour 275 000 euros, un prix loin des prix parisiens, avec le calme et la nature en plus. "Il n’y a pas de comparaison possible, même s’il y a un peu de fatigue liée à certains trajets qui pour moi ne sont pas impératifs". Un changement de vie radical qui séduirait de plus en plus de citadins. Conséquence, les prix de l’immobilier augmentent plus vite en région (+6,8%), qu’en Île de France (+4,6%). Le secteur de l’immobilier a baissé à Paris de 35%, mais pas en Normandie ou dans le Grand Est.