Immobilier : le coronavirus a bouleversé le marché

Christelle Wirtz cherche à déménager depuis plusieurs mois. Avec le confinement, les exigences de cette Alsacienne ont changé. "Je me penche vers un appartement avec un grand extérieur pour que je puisse me sentir à l’aise", confie-t-elle au micro de France Télévisions. Fuir le bruit Comme elle, les acheteurs qui se présentent depuis le 11 mai cherchent davantage de verdure, mais aussi plus de place à l’intérieur pour télétravailler. "Il est évident qu’une pièce en plus pour avoir un bureau ou qu’on peut aménager de façon mixte en chambre d’amis et espace de travail sont des demandes qui reviennent régulièrement", explique Frédéric Seiler, agent immobilier. Autre envie : fuir le tumulte des grandes villes. A Guéret, dans la Creuse, les acheteurs potentiels ne cessent d’affluer. Une formule qui séduit de plus en plus. Désormais, plus d’un tiers des acheteurs souhaitent se tourner vers des villes plus petites.