Immobilier : quelles sont les grandes tendances de 2021 ?

·1 min de lecture

Les grandes villes ne sont plus les seules à tirer les prix de l'immobilier vers le haut. Une étude de MeilleursAgents montre que les zones rurales voient leurs prix flamber depuis la crise sanitaire du Covid-19. Invité d'Europe Midi, mardi, Thomas Lefebvre, directeur scientifique de l'estimateur, détaille les résultats de cette enquête qui révèle également que les Français continuent de beaucoup acheter, mais différemment.

Aller "plus loin que les centres urbains"

"Cette année, on est vraiment sur des records en termes de volume de transactions dans l'ancien, avec plus d'1,2 million de transactions sur les douze derniers mois. Il y a un vrai engouement pour les maisons et ça se ressent sur les prix avec une augmentation de près de 5% sur l'ensemble du territoire." Justement, les territoires les plus demandés ont évolué avec la crise sanitaire : les zones rurales sont devenues les plus concernées par la flambée des prix.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Ces territoires étaient les plus en berne ces cinq dernières années avec un marché français plutôt porté par les grandes villes économiquement dynamiques. Et depuis cette crise, on a effectivement des ménages qui acceptent d'aller un peu plus loin que les centres urbains et donc achètent des maisons dans les grandes banlieues et dans les territoires péri-urbains", explique-t-il. "Pour les campagnes, on est plus sur des résidences secondaires ou semi-principales, un concept qui a là aussi pas mal émer...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles