Immobilier : voici à quelle vitesse les prix ont flambé dans les grandes villes depuis les dernières élections municipales

Parmi les communes de plus de 100.000 habitants, combien ont vu leurs prix baisser depuis les dernières élections ? Seulement deux : celles de Perpignan et de Toulon, d’après les chiffres communiqués par le baromètre LPI-SeLoger. Dans les 33 autres plus grandes métropoles du pays, c’est l’inverse. Le prix de l’immobilier local a flambé à des vitesses parfois… virales. On pense bien sûr à Paris et Bordeaux, où le prix moyen du mètre carré a grimpé respectivement de 30,9% et de 44,4% depuis 2015, selon LPI-SeLoger. Mais pas seulement.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

L’inflation a gagné bien d’autres villes, comme Brest, Toulouse, Metz, Strasbourg, Amiens, Angers... “En 2014, [date des dernières élections municipales, ndlr] les prix des appartements anciens avaient baissé dans 70% des villes de province de plus de 100.000 habitants”, recontextualise pourtant Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. L’éruption des prix est donc devenue, on peut le dire, un symptôme nouveau à traiter pour la plupart des mairies.

Le thermomètre brûle à l’Ouest...

Sur les cinq dernières années, les trois villes les plus durement touchées par l’inflation sont Lyon (+46,4%), Bordeaux (+44,4%) et Rennes (+38,9%). Parmi les plus grosses bouffées de chaleur, on peut aussi noter la présence de Nantes (+35,6%), Brest (+27,4%) et Paris (plus 30,9%). Heureusement, toutes les villes n’ont pas connu une telle hausse. Selon LPI-SeLoger, deux villes de plus de 100.000 habitants ont même vu leurs prix baisser sur cinq ans : Perpignan (-3,1%) et Toulon (-7,5%). Les hausses ont également été largement contenues à Grenoble (+1,8%), Nice (+6,3%) et Montpellier (+6,9%).

Plus inquiétant : à la veille des municipales, les prix semblent encore s’accélérer à l’Ouest. Sur les douze derniers mois, les prix ont explosé de 11% à Angers, à Brest et à Nantes. Rennes continue aussi de voir les prix de la pierre flamber à 9,9%, tout comme Le Mans,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Franchise : les secteurs les plus porteurs pour se lancer
Le cadeau à 117.000 euros du Sénat à François Fillon
La dette reste le "point noir" des finances de la France, reconnaît Bruno Le Maire
"Random dinners", ateliers de développement... ces (nouveaux) événements qui vous permettent de bien réseauter
4 bonnes raisons de choisir la franchise Gautier