Immigration : la politique de la France depuis 45 ans

L’une des mesures les plus emblématiques de la politique migratoire française date de 1976, c’est le droit au regroupement familial. La loi permet à un étranger non-européen titulaire d’une carte de séjour de faire venir en France sa famille. Dans les années 80, la gauche arrive au pouvoir. La France accueille davantage, mais le ton se durcit avec la cohabitation avec la droite. L’acquisition automatique de la nationalité française pour les enfants nés en France, mais de parents étrangers, est supprimée. Immigration choisie en 2006 Elle sera rétablie ensuite, mais depuis 2003, la naturalisation n’est plus automatique à la majorité de l’enfant. Il faut justifier d’une connaissance suffisante de la langue, de l’histoire et de la société française. En 2006, Nicolas Sarkozy passe à l’immigration choisie avec le recours à une main-d'œuvre étrangère seulement dans certains secteurs. Pendant toutes ces années, la défiance des Français à l’égard des étrangers n’a cessé de s’amplifier. 55% d’entre eux sont pour la suppression du regroupement familial et 58% sont contre le droit du sol.