Immigration : Le Pen dénonce le risque d'«une aggravation» des filières clandestines

© JULIEN DE ROSA / AFP

Marine Le Pen a dénoncé jeudi le risque d'"une aggravation" des filières clandestines, fustigeant la volonté du gouvernement de créer un titre de séjour "métiers en tension " dans son futur projet de loi sur l'asile et l'immigration . "Pour l'instant la seule chose qu'on a entendu de ce projet de loi, c'est une aggravation des filières d'immigration clandestine", a dénoncé sur France 2 la patronne des députés RN, critiquant une politique du "fait accompli". "Il s'agit d'envisager la régularisation d'un certain nombre de clandestins qui sont utilisés par des patrons qui eux-mêmes devraient se retrouver devant le tribunal correctionnel pour employer des gens qui sont sans papiers", a-t-elle ajouté.

Immigration vs chômage

Le gouvernement va présenter un projet de loi sur l'immigration qui doit être examiné en premier lieu au Sénat à partir de janvier. Il vise notamment à créer un titre de séjour "métiers en tension" afin de favoriser le recrutement de travailleurs étrangers en situation irrégulière dans les secteurs qui peinent à recruter.

"Quel est l'intérêt de l'immigration économique quand on a 5,4 millions de personnes inscrites à Pôle Emploi, et quand on sait que le taux chômage des étrangers est le double de celui des Français?", s'est interrogée Marine Le Pen. "Il n'y a pas de plan caché de naturalisations ou de régularisations massives, on est dans quelque chose de pragmatique, d'humain et d'efficace", a assuré sur BFMTV et RMC le porte-parole du gouvernement Olivier V...


Lire la suite sur Europe1