Immigration : MSF porte secours à un bateau de migrants perdu en mer malgré la nouvelle loi italienne

© Pasquale Senatore/Pacific Press//SIPA

Médecins sans Frontières (MSF) a été avertie ce lundi que 45 à 50 personnes seraient perdues en mer Méditerranée. L’ONG n’a alors pas hésité à annoncer qu’elle se rendait à son secours à bord de son navire, le Geo Barents« Nous nous dirigeons vers le bateau en danger, pour aider », a confirmé un attaché de presse de MSF, Maurizio Debanne, à l’AFP. Le porte-parole dit néanmoins redouter la colère de l’Italie après qu’une nouvelle loi soit entrée en vigueur ce lundi.

Quelle est cette nouvelle loi mise en place par Rome ?

Ce texte, mis en place par le gouvernement conservateur de Giorgia Meloni , vise à limiter le nombre d'opérations de sauvetage que les ONG peuvent entreprendre lors d’une sortie en mer. Le but : freiner le nombre d’arrivées de migrants sur le sol européen. Or, la voix de MSF craint que cette nouvelle loi à peine en vigueur ne soit déjà violée. Rome doit valider les sauvetages ou peut les refuser, et donc ordonner à des ONG de ne pas secourir les migrants en mer. Lire aussi - L’Italie de Giorgia Meloni peut-elle déstabiliser l’Union européenne ?

Plus tôt ce lundi, le Geo Barents a justement obéi à l’Italie en laissant un sauvetage être « géré par la Libye », a indiqué Maurizio Debanne à l’AFP. Le navire humanitaire se dirigeait vers le port de Tarente en Italie, avec 85 personnes secourues en mer à son bord, lorsqu’il a reçu une alerte indiquant qu’un bateau se trouvait en difficulté. « Nous avons immédiatement demandé la permission d'intervenir aux autori...


Lire la suite sur LeJDD