Immigration: Joe Biden dit avoir "l'intention" de se rendre à la frontière avec le Mexique

Le président américain, Joe Biden, lors d'un événement du parti démocrate à Philadelphie le 28 octobre 2022 - MANDEL NGAN / AFP
Le président américain, Joe Biden, lors d'un événement du parti démocrate à Philadelphie le 28 octobre 2022 - MANDEL NGAN / AFP

"J'en ai l'intention", a dit Joe Biden mercredi à des journalistes qui lui demandaient s'il comptait se rendre à la frontière des États-Unis avec le Mexique, où arrivent régulièrement de très nombreux candidats à l'immigration.

Le président américain n'a pas donné plus de précisions sur la date de cette visite, lui qui se rend lundi prochain à Mexico pour un sommet avec les dirigeants mexicain et canadien.

Le sujet de l'immigration est particulièrement sensible pour la Maison Blanche, qui peine pour le moment à mettre en place une stratégie durable pour gérer les arrivées à la frontière avec le Mexique, longue de 3.000 kilomètres.

L'héritage de Donald Trump

La politique d'immigration de l'administration Biden dépend jusqu'ici en grande partie sur une mesure mise en place par l'ancien président Donald Trump, et qui restreint fortement les entrées sur le territoire au nom de préoccupations sanitaires.

Ce dispositif légal, connu sous le nom de "Title 42", a fait l'objet de plusieurs batailles judiciaires. La Cour suprême a décidé de le maintenir le 27 décembre dernier, en attendant de trancher sur le fond au printemps prochain.

La crise migratoire à la frontière sud est l'un des sujets favoris de l'opposition républicaine, qui reproche à Joe Biden de faire preuve d'aveuglement en la matière et demande régulièrement au président américain ainsi qu'à la vice-présidente Kamala Harris de se rendre sur place.

Les militants des droits humains critiquent quant à eux la mesure aujourd'hui en place, qui permet une expulsion immédiate, sans recours légal.

Nombre d'États américains mettent en garde contre un afflux de migrants une fois que sera levé le dispositif "Title 42", et ce alors que les arrivées clandestines à la frontière des États-Unis avec le Mexique battent déjà des records historiques, avec plus de 200.000 arrestations rien que pour le mois de novembre.

Article original publié sur BFMTV.com