Immigration : "Jamais aucun gouvernement n'avait osé s'en prendre au droit à la santé des demandeurs d'asile" dénonce Médecins du Monde

franceinfo

L'exécutif a présenté mercredi 6 novembre les vingt mesures contenues dans son plan pour l'immigration. Parmi elles, l'instauration de quotas d'immigration professionnelle ou encore le durcissement de l'accès aux soins avec l'instauration d'un délai de carence de trois mois pour l'accès à la protection universelle maladie des demandeurs d'asile.

Une mesure dénoncée par l'association Médecins du Monde. Selon Carine Rolland, médecin généraliste et membre du conseil d'administration de l'association, Médecins du Monde "est extrêmement choqué de voir de telles mesures mises en œuvre par le gouvernement."

"Plus de la moitié" des demandeurs d'asile ne sont pas hebergés

"Les demandeurs d'asile sont des personnes précaires, épuisées par leur parcours migratoire. C'est ces mêmes personnes que l'on retrouve sur les trottoirs ou sous périphériques. Elles devraient être hébergés en CADA (les centres d'accueil des demandeurs d'asile) et elles sont laissées à la rue"

Selon l'association, "plus de la moitié" des demandeurs d'asile ne sont pas hébergés dans ces structures. "Ces personnes n'ont pas de toit sur la tête, elles ont faim et et là, on va leur instaurer un délai de carence, elles ne vont pas pouvoir se soigner alors qu'elles sont en grand besoin de soins", poursuit Carine Rolland. "Ce sont des personnes qui sont passés par la Libye et qui ont failli (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi