Immigration : le gouvernement est "sur un terrain dangereux" en "laissant croire qu'une minorité d'abus correspond à la majorité", estime une députée LREM

franceinfo

Les mesures prises par le gouvernement pour mieux encadrer l'accès aux soins des migrants qui arrivent en France est un "terrain dangereux", en laissant "croire qu'une minorité d'abus correspond à la majorité", a estimé vendredi 8 novembre Delphine Bagarry, députée LREM des Alpes-de-Haute-Provence et médecin, signataire d'une tribune pour s'opposer à ces mesures. Une tribune signée par onze députés, qui disent refuser de définir l'immigration comme un poids pour la France.

franceinfo : Le dernier sondage Odoxa pour franceinfo dit que les questions liées à l'immigration ne sont pas la priorité des Français, ça va plutôt dans votre sens ?

Delphine Bagarry : Je pense que c'est vrai. On a toujours dit que la santé était la priorité des Français dans un contexte où, effectivement, les hôpitaux et les urgences sont en souffrance. Mais par rapport aux étrangers, ce qui est très dangereux, nous semble-t-il, c'est qu'on va accentuer les difficultés de l'accès aux soins de ces personnes là, des personnes qui arrivent d'ailleurs en bonne ou en mauvaise santé, peu importe. On sait, notamment pour l'aide médicale d'État [AME], que seulement 12% de ceux qui sont sur le territoire français, pour la première année, la demandent. Donc, on voit bien que ça correspond déjà à peu de personnes.

Vous faites partie de la majorité, vous pensez que c'est un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi