Immigration : Gérald Darmanin reporte le projet de loi

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
LAURENT NUNEZ - PARIS POLICE PREFECT INSTALLATION
LAURENT NUNEZ - PARIS POLICE PREFECT INSTALLATION

La patience est une vertu. Et Gérald Darmanin devra s’en parer.
En annonçant, mercredi 3 août, dans une interview au Figaro le report du projet de loi immigration - dont l'examen devait commencer au Sénat en octobre – le ministre de l’Intérieur se voit contraint de mettre un frein à son activisme débridé, depuis début juillet, sur le thème de l’Immigration.
A la fin du mois, sur RTL, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé la présentation "à la rentrée de septembre" d'une loi pour lever "les réserves" législatives empêchant l'expulsion du territoire d'étrangers délinquants. Une annonce dont se réjouissait prudemment le président des sénateurs LR, Bruno Retailleau, pour qui l’annonce de ce report a eu l’effet d’une douche froide.

 

Un « grand débat » avant la présentation d’un projet finalisé

Avec ce report, le gouvernement joue la montre et la prudence. Cet été lui a démontré à quel point il pouvait être difficile de trouver des compromis en ne disposant que d'une majorité relative à l'Assemblée nationale. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’un sujet hautement inflammable tel que l’immigration.
Résultat, dans son interview, le ministre de l’Intérieur annonce la mise en place d’une méthode de travail qui se déroulera en deux temps.  
D'abord une concertation, place Beauvau dès la fin août et en septembre, avec les différents partis, partenaires sociaux, associations et représentants de la société civile, « à la demande de la Première ministre ». Un « grand débat sur l'immigration » sera ensuite mis à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale et du Sénat, en octobre, avant la « présentation d'un projet de loi finalisé ».
« Nous avons une proposition de texte législatif, mais, pour un tel sujet, deux mois de concertation ne sont pas de trop », explique ainsi Gérald Darmanin.

« On est pressé car (...) Lire la suite sur Public Sénat

Emmanuelle Wargon : « Je suis clairement favorable à l’électricité nucléaire »

Le règlement du budget définitivement rejeté par les deux Chambres : « C’est un signal politique. »

Loi de finances rectificative : députés et sénateurs s’entendent sur un texte commun

Taïwan : « Les exercices militaires ne sont pas que des gesticulations politiques. »

Loi pouvoir d’achat : le Sénat adopte définitivement le texte

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles