Immigration aux Etats-Unis : Joe Biden essuie la première crise de son mandat

·1 min de lecture

Afflux historique. Le président démocrate Joe Biden fait face à l'une des premières crises de son mandat, sur le sujet de l'immigration. Il est accusé par certains élus ou observateurs d'avoir provoqué un appel d'air à la frontière mexicaine et de ne pas réaliser la gravité de la situation. Mi-mars, le ministre de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas avait reconnu un afflux historique de migrants, principalement originaires d'Amérique centrale, le plus important depuis 20 ans. Le président américain devrait s'exprimer jeudi sur le sujet, lors d'une conférence de presse. 

Lire aussi - En quoi la stratégie de Joe Biden face à la Chine est-elle nouvelle?

Une volonté de moderniser le système. Vivement critiqué pour des propos ambigus, Alejandro Mayorkas avait appelé les migrants d'Amérique centrale à ne pas venir "pour l'instant" aux Etats-Unis, afin de permettre à l'administration démocrate nouvellement élue de "rebâtir" le système, mis en péril par l'ancien président Donald Trump. En février dernier, l'administration démocrate a présenté un plan de modernisation facilitant l'installation des "non-citoyens", préférés au terme "étrangers". Parmi les mesures phares, détaillées dans les médias américains et citées par Courrier International : un chemin écourté vers la citoyenneté pour les millions d'immigrants sans papiers sur le sol américain au 1er janvier, l'augmentation du nombre de visa accordés annuellement dans le cadre du programme Diversity Visa ou encore un process...


Lire la suite sur LeJDD