Immigration : les députés votent une augmentation du budget

·1 min de lecture
En prévision d'une forte reprise des flux migratoires en 2022, l'Assemblée nationale vient de faire voter une augmentation de 3% du budget consacré au sujet.
En prévision d'une forte reprise des flux migratoires en 2022, l'Assemblée nationale vient de faire voter une augmentation de 3% du budget consacré au sujet.

Dans la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 octobre, les députés réunis à l?Assemblée nationale ont fait voter une augmentation du budget alloué à la gestion de l?immigration pour 2022, année pendant laquelle les flux migratoires devraient s?intensifier sur les frontières européennes. L?augmentation, qui s?élève à 3 % du budget de 2021, porte le montant total à 1,90 milliard d?euros contre 1,84 milliard l?année passée.

Au cours de la séance, Marlène Schiappa a fait la promotion d?un « effort budgétaire important », dont elle a assuré qu?il servirait au gouvernement à « agir plus et agir mieux ».

Les 58 millions d?euros supplémentaires vont notamment permettre de créer 1 500 places dans des centres d?accueil et d?examen des situations (Caes), ainsi que 3 400 places de centres d?accueil des demandeurs d?asile (Cada) au premier semestre « si l?évolution des dépenses d?allocation aux demandeurs d?asile (ADA), dont le niveau demeure soumis à des aléas, n?excède pas les prévisions », selon le projet de loi.

À LIRE AUSSIQuotas d?immigration : une réforme cosmétique ?

Dans l?hémicycle, la droite a fustigé un « échec » de la politique migratoire du gouvernement et critiqué des mesures budgétaires « pas à la hauteur des enjeux ». « Il n?y a pas que les crédits qui progressent : le nombre de demandeurs d?asile prévisionnels » aussi, a affirmé le député LR Mansour Kamardine. Affirmant que le gouvernement fait un « déni de réalité », le député LR Pierre-Henri Dumont a réclamé [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles