Immigration. Le Canada atlantique voudrait davantage d’immigrants francophones

·1 min de lecture

Le Programme pilote d’immigration dans la région atlantique, dans l’est canadien, a connu un succès tel qu’Ottawa va le rendre permanent dès le 1er janvier prochain. Son défi sera désormais d’encourager la venue de davantage d’immigrants francophones.

Le Programme pilote d’immigration au Canada atlantique avait été lancé en 2017 pour faciliter la venue de nouveaux arrivants dans les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ile-du-Prince-Edouard et de Terre-Neuve-et-Labrador. Il devait prendre fin le 31 décembre 2021, rapporte Radio-Canada. Il n’en sera rien.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Sean Fraser, a annoncé que le programme deviendra un élément à part entière du système d’immigration au Canada en 2022. Et pour cause : il a jusqu’ici attiré plus de 10 000 nouveaux résidents permanents dans la région. Selon le ministre, 90 % des candidats à l’immigration qui l’ont utilisé vivent toujours dans la région après y avoir passé un an.

À lire aussi: Démographie. Canada : l’immigration francophone nettement insuffisante

Dans un communiqué, Sean Fraser précise :

Maintenant, nous doublons la mise sur ce qui fonctionne en le rendant permanent afin que nous puissions continuer à attirer les meilleurs et les plus brillants esprits dans notre région et bâtir un avenir dynamique et prospère pour le Canada atlantique.”

Accueillir 6 000 immigrants par an

Radio-Canada rappelle que le programme aide les employeurs locaux “à embaucher des travailleurs étrangers qualifiés qui souhaitent immigrer dans la région et des étudiants étrangers qui souhaitent y demeurer après avoir obtenu leur diplôme”. Ces employeurs ont

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles