Immeubles effondrés à Lille: l'étudiant à l'origine du signalement "mérite d'être salué par la République" pour Véran

La maire de Lille Martine Aubry devant les décombres après l'effondrement de deux immeubles, le 12 novembre 2022 - SAMEER AL-DOUMY / AFP
La maire de Lille Martine Aubry devant les décombres après l'effondrement de deux immeubles, le 12 novembre 2022 - SAMEER AL-DOUMY / AFP

Pour quelle action mérite-t-on d'être salué par la République? Celle de Thibault Lemay, étudiant ayant permis l'intervention rapide des secours dans la nuit de vendredi à samedi, avant l'effondrement des deux immeubles à Lille, semble remplir les critères. Depuis hier, les hommages politiques se succèdent envers ce jeune homme de 22 ans.

"Il a sans doute évité une catastrophe encore plus importante sur le plan humain que celle à laquelle nous faisons face, avec quand même a priori le décès d'une personne", a déclaré ce dimanche sur BFMTV Olivier Véran, porte-parole du gouvernement.

De là à lui attribuer la Légion d'honneur, cette décoration honorifique française qui récompense les militaires comme les civils ayant rendu des "services éminents" à la Nation? "Ce n'est pas à moi de le définir mais il mérite évidemment d'être salué", a affirmé Olivier Véran.

La veille, le ministre délégué chargé de la Ville et du Logement, Olivier Klein, avait salué sur notre antenne la "clairvoyance" de Thibault Lemay. "Il a sauvé des vies en ayant ce comportement exemplaire", a statué Olivier Klein au micro de BFMTV.

Son collègue du gouvernement Gérald Darmanin a également rendu hommage au jeune lillois sur Twitter. "Merci aux services de la préfecture, de secours et de la ville de Lille pour leur intervention rapide et leur professionnalisme. Merci également à l’étudiant qui a, cette nuit, donné l’alerte", a écrit le ministre de l'Intérieur samedi.

La maire de Lille Martine Aubry, très émue, a exprimé toute sa reconnaissance envers la réactivité de Thibault Lemay. "J'en tremble encore parce que si cette nuit ce monsieur n'était pas rentré à 3 heures du matin et ne nous avait pas joints (...), il y aurait des morts ce matin à l'évidence", a admis Martine Aubry, avant que l'information d'une première victime ne soit donnée cette nuit.

En rentrant de soirée vers 3 heures du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, Thibault Lemay a entendu des gravats tomber et a remarqué qu'un mur était gondolé. Auprès de nos confrères de France Bleu, il a raconté être immédiatement allé prévenir ses deux colocataires.

"On se rend compte que l'immeuble a bougé car on n'arrivait plus à ouvrir la porte tout en haut et on entendait des gravats tomber", a relaté Thibault Lemay. S'en suit alors la décision d'appeler à l'aide.

"On se pose et on essaie d'être pragmatique et très vite on prend la décision de prévenir les secours", se souvient l'étudiant lillois.

"Quand je suis parti de chez moi à 20 heures, il n'y avait pas de signe que ça allait arriver", a-t-il assuré au micro de la radio locale.

Alors que les opérations de recherches et de secours ont pris fin ce dimanche matin, les experts contrôlent désormais dans le centre de Lille la solidité des bâtiments mitoyens des immeubles qui se sont effondrés. Une personne décédée a été retrouvée sous les décombres dans la nuit de samedi à dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com