Immeuble effondré en Floride : la recherche des survivants prend fin

·2 min de lecture

Les secours ont mis fin mercredi à leur recherche de survivants dans l'immeuble effondré de Surfside, en Floride. Ils vont désormais extirper les corps des gravats. Le bilan officiel est de 54 morts et 86 disparus.

Après deux semaines d'efforts, les secours ont décidé de mettre fin aux recherches de survivants dans l'immeuble qui s'est effondré le 24 juin en Floride, a annoncé mercredi 7 juillet la maire du comté de Miami-Dade où s'est produite la catastrophe qui a fait 54 morts, selon un dernier bilan.

"C'est avec une profonde et vive tristesse que je vous annonce cet après-midi que nous avons pris la décision extrêmement difficile de passer de la phase de secours et de recherches à celle de collecte (des cadavres)", a déclaré Daniella Levine Cava, en précisant que 86 personnes étaient toujours manquantes.

Parmi ces personnes, on dénombre des dizaines de Latino-Américains originaires d'Argentine, de Colombie, du Paraguay, du Chili et d'Uruguay. Les enquêteurs vont continuer à vérifier si ces personnes disparues se trouvaient ou non à l'intérieur de l'immeuble lorsqu'il s'est effondré.

"À ce stade, nous avons vraiment épuisé toutes les options qui étaient disponibles aux équipes de secours", a ajouté Daniella Levine Cava, précisant que huit autres corps avaient été retrouvés avant que les recherches d'éventuels survivants ne soient interrompues.

Les recherches 24 heures sur 24, depuis deux semaines, dans le monceau de gravats de ce qui fut un immeuble de 12 étages sur le front de mer de la ville de Surfside, n'ont permis de retrouver aucun survivant, à part un adolescent le jour-même de l'effondrement.

Démolition contrôlée

Des sauveteurs mexicains et israéliens ont participé aux côtés de secouristes américains à ces opérations de secours dans les décombres de l'édifice. La majeure partie de ce dernier, baptisé Champlain Towers South, s'est écroulée de façon encore largement inexpliquée, même si la structure du bâtiment semblait par endroits dégradée.

Le reste du bâtiment, à l'instabilité jugée dangereuse, a fait l'objet d'une démolition contrôlée dimanche soir, ce qui a permis aux équipes de progresser dans des zones de fouilles jusque-là inaccessibles.

Le site a été balayé mardi par les vents et la pluie charriés par la tempête tropicale Elsa, qui a touché terre mercredi sur la côte ouest de la Floride.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles