Imitation Game (C8) - Benedict Cumberbacht dans la peau d'Alan Turing : "Je ne pouvais pas m’arrêter de pleurer"

·1 min de lecture

Si le génial Alan Turing avait été français, il serait au Panthéon, car il a, selon les mots de Churchill, "apporté la plus grande contribution à la victoire des Alliés dans la guerre contre l’Allemagne nazie". Dès 1940, ce scientifique, formé à Cambridge, est recruté par les renseignements anglais. Sa mission : percer le secret d’Enigma, la célèbre machine de cryptage de l’état-major allemand, réputée inviolable. Une arme redoutable grâce à laquelle les nazis infligeaient des pertes considérables aux convois maritimes alliés avec leurs sous-marins U-Boot. C’est dans l’enceinte de Bletchley Park, un château perdu dans la campagne, que s’est déroulée l’une des batailles décisives de la Seconde Guerre mondiale. Alan Turing fut le stratège en chef de ce duel des neurones contre les canons… Devenu star avec son irrésistible interprétation de Sherlock Holmes sur la BBC, Benedict Cumberbacht s’est glissé avec passion dans la peau de cet autre héros national injustement méconnu : "Je ne sais plus combien de livres j’ai disséqués pour comprendre Alan Turing. De sa psychologie à sa manière de parler, je voulais tout savoir !"

À lire également

Doctor Strange (TMC) : Benedict Cumberbatch : "J’ai été témoin de rituels a... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi