Imbroglio. Novak Djokovic avait-il le droit d’entrer en Australie sans vaccin ?

·1 min de lecture

Les avocats du numéro 1 mondial de tennis ont affirmé samedi 8 janvier que le joueur avait reçu des assurances de la part du ministère australien de l’Immigration avant son arrivée dans le pays. Le Serbe justifie son exemption de vaccination par une infection au Covid-19 datant de la mi-décembre – une période à laquelle il est apparu à des événements publics sans masque.

Le cas de Novak Djokovic n’en finit plus de rebondir dans la presse australienne. Placé en rétention dans un hôtel de Melbourne, après le rejet de son visa dans la nuit du mercredi 5 au jeudi 6 janvier, le champion de tennis serbe continue de clamer sa bonne foi par la voix de ses avocats.

Selon un document déposé samedi auprès d’un tribunal de fédéral, le numéro 1 mondial – qui se rendait dans la capitale de l’État de Victoria pour participer à l’Open d’Australie du 17 au 30 janvier – justifie son exemption de vaccination (normalement obligatoire pour entrer dans le pays) par une infection récente au Covid-19. Selon ce document qu’a pu consulter le quotidien The Age, le joueur serbe a été “testé positif le 16 décembre”.

À lire aussi: “Je suis Nole”. Quand “Novax” Djokovic réconcilie les Balkans

Toujours selon ses avocats, “Nole”, comme le surnomment ses fans, aurait “reçu le 30 décembre un certificat d’exemption de la part du médecin en chef de la Fédération australienne de tennis”. Une dérogation dont la validité lui aurait été confirmée par “une lettre venue du ministère australien l’Immigration quelques jours avant son arrivée à Melbourne, confirmant que [le joueur] remplissait les critères d’une entrée en Australie sans quarantaine au motif qu’il avait été infecté par le Covid en décembre pour la deuxième fois”.

Rassemblement de soutien

D’après des documents provenant cette fois des organisateurs de l’Open d’Australie, qu’a également pu consulter

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles