En images : une région de Sicile contrainte de refuser des vacanciers faute d'eau

Le manque d'eau met à mal le tourisme de toute une région. Les hôteliers de la province d'Agrigente, située sur l'île italienne de Sicile, ont décidé de limiter leurs entrées aux touristes en raison d'une pénurie d'eau jamais vue auparavant.

Selon le récit de CNN, cette zone balnéaire longue de 130 kilomètres cache sous ses structures archéologiques et ses vestiges de la vallée des temples un vieil aqueduc, destiné à capter et conduire l'eau d'un lieu à un autre de la cité. Problème : le canal construit en forme de labyrinthe est aujourd'hui quasiment à sec, en raison d'une sécheresse sans précédent.

Hôtels et maisons d'hôtes en détresse

Ainsi, petits hôtels et maisons d'hôtes des localités du territoire côtier situé au sommet d'une colline n'ont pas assez d'eau pour garantir à leurs clients un séjour sans fausse note. Que ce soit pour tirer la chasse d'eau ou prendre une douche après une journée sous un soleil de plomb.

À lire aussi Pérou : contre la déforestation, les arbres montent au ciel

Pour endiguer cette pénurie, la Sicile a opté dès le mois de février pour des mesures de restriction d'eau. Au total, plus d'un million de personnes réparties dans 93 communes sont soumises à des mesures de rationnement. Certaines doivent réduire leur consommation d'eau jusqu'à 45 %. Concrètement, cela signifie que les robinets sont à sec selon un calendrier précis. L'approvisionnement en eau est même interrompu la nuit par endroits.

Mises en garde sur TripAdvisor

Su...


Lire la suite sur ParisMatch