Publicité

Ces images prouvent-elles qu’"il n’y a pas de famine" à Gaza ?

Alors que les institutions internationales ont multiplié les mises en garde contre l’imminence de la famine dans la bande de Gaza ces dernières semaines, des comptes pro-israéliens ont relayé des vidéos, notamment sur Telegram et Twitter, montrant des étals achalandés en fruits et légumes, des restaurants proposant de la shawarma ou encore des friandises de ramadan dans l’enclave palestinienne. Les légendes qui accompagnent ces images sous-entendent que la nourriture serait disponible en abondance et que le risque de famine ne serait pas réel. Ces images sont-elles représentatives de la situation à Gaza ? Qu’en est-il vraiment ?

Parmi les comptes qui diffusent ces vidéos, on peut citer Abualiexpress, une chaîne Telegram en langue hébreu. L’opérateur de cette chaîne, un citoyen israélien nommé Gilad Cohen, avait été engagé par l’armée israélienne en 2018, en tant que consultant pour les opérations psychologiques sur les réseaux sociaux. Mais après que cette collaboration a été révélée par le journal israélien Haaretz, l’armée israélienne a annoncé en 2022 y avoir mis un terme.

Abualiexpress est aujourd’hui la deuxième chaîne Telegram qui compte le plus d’abonnés en Israël selon Telemetrio, un outil de mesure de l’audience du média social à travers le monde. Il compte plus de 360 000 abonnés.

"Rafah, sud de la bande de Gaza : malgré la guerre, à Rafah, on prépare comme d'habitude les friandises du ramadan : les qatayef", annonce le texte qui accompagne la vidéo.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24