Les images d'un ovni triangulaire authentifiées par l'armée américaine

Matthieu Balu
·Journaliste sciences video au HuffPost.
·1 min de lecture
Les images d'un ovni triangulaire authentifiées par l'armée américaine
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

ESPACE - Drone? Espionnage? L’explication peut être moins extraordinaire que la visite d’une civilisation extra-terrestre, mais pour le moment rien n’est certain. L’armée américaine vient de confirmer la véracité d’une vidéo qui a fuité depuis plusieurs mois sur internet: un mystérieux triangle clignotant volant dans les nuages, comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo en tête de cet article.

La déclaration du département américain de la Défense, rapportée par la chaîne CNN, est pour le moins avare en informations. Les autorités disent volontairement garder pour elles les détails de l’enquête en cours relative à cette vidéo, ainsi qu’à plusieurs clichés émanant chaque fois de soldats surveillant l’espace aérien américain. C’est en tous cas une confirmation suffisante que ces images sont authentiques.

En 2019, l’armée de l’air américaine a fait les grands titres, en rendant publiques une poignée de vidéos prises par ses pilotes à l’entraînement, et montrant là-encore des objets non identifiés au comportement troublant, capables de changer de direction très rapidement avant de disparaître. De leur côté, les agences de renseignements américaines ont jusqu’au mois de juin pour déclassifier leurs enquêtes sur ce phénomène, après un vote de parlementaires du mois de janvier.

À voir également sur Le HuffPost: Ce signalement d’ovnis en Irlande donne lieu à une enquête

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi:

Rover Perseverance: le robot enquêteur de Mars résumé en 2 minutes

Ces débris d'une fusée SpaceX offrent un spectacle saisissant

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.