En images : le nuage de fumée du Mauna Loa s'étend jusqu'au Maghreb !

Le nuage de cendres du plus grand volcan actif du monde, le Mauna Loa, à Hawaï, s'étire actuellement sur 15 000 km. Le volcan est entré en éruption le 27 novembre dernier, pour la première fois depuis 1984 : sa lave ne menace aucune ville, mais il laisse toujours s'échapper une importante concentration de gaz acide, remplis de dioxyde de souffre (SO2). Ces dernières heures, le volcan rejetait encore une moyenne de 180 000 tonnes de dioxyde de souffre par jour, une concentration jugée élevée par l'Observatoire volcanique d'Hawaï. Ce gaz est connu pour provoquer une inflammation de l’appareil respiratoire, mais aussi « des pluies acides qui appauvrissent les milieux naturels », selon Airparif.

En rouge, le nuage de fumée qui s'étire d'Hawaï (à gauche) jusqu'en Afrique du Nord au sud, et jusqu'au Groenland au nord. © Windy.com
En rouge, le nuage de fumée qui s'étire d'Hawaï (à gauche) jusqu'en Afrique du Nord au sud, et jusqu'au Groenland au nord. © Windy.com

Le dioxyde de souffre s'élève dans l'atmosphère avant d'être poussé vers l'ouest par le vent, en direction des États-Unis principalement : l'odeur des gaz acides a pu être sentie jusqu'en Floride, soit à plus de 7 000 km. Mais ce nuage de fumée s'étend ce lundi sur une distance totale de 15 000 km. Un premier panache prend une direction sud, d'Hawaï jusqu'au Maghreb en direction de l'Égypte, et un deuxième panache au nord atteint le Groenland. L'Europe est encerclée par les fumées, mais pour le moment épargnée.

Les gaz s'élèvent avant d'être repoussés vers l'ouest par la circulation atmosphérique. ©HVO-USGS
Les gaz s'élèvent avant d'être repoussés vers l'ouest par la circulation atmosphérique. ©HVO-USGS

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura