Ces images ne montrent pas un conteneur d’armes envoyé par la France aux "terroristes" au Nord-Mali

Des messages circulant dans plusieurs groupes WhatsApp de communautés maliennes et nigériennes prétendent montrer une saisie d’armes trouvées dans des conteneurs tantôt en Côte d’Ivoire, tantôt au Burkina Faso. Selon les légendes, ces conteneurs viendraient de France, et auraient pour destination Kidal au Mali (nord), où se trouvent des groupes armés. Mais ces images ont été prises en 2017 au Nigeria.

La rédaction des Observateurs de France 24 a été alertée sur ces publications par la rédaction mandingue de RFI. Plusieurs images montrant des conteneurs ouverts et des armes étalées sur le sol sont accompagnés de messages audios en zerma, langue parlée au Niger et comprise au Mali.


Exemples de publications circulant dans des groupes WhatsApp et associant la France à la livraison d'un conteneur diplomatique et transmis à la rédaction des Observateurs de France 24.
 

Ces messages affirment que la cargaison vient de France, et qu’elle aurait été interceptée tantôt en Côte d’Ivoire, tantôt au Burkina Faso. Toujours selon ces messages audios, les armes ont pour destination Kidal. Conclusion de ce montage : il s’agirait donc "d’une preuve de la livraison d’armes aux groupes terroristes à Kidal par la France".

Dans cette région du Nord du Mali, plusieurs groupes armés favorables à l’indépendance de l’Azawad contrôlent les axes principaux et notamment la ville de Kidal.

Des publications similaires ont aussi circulé sur Facebook, comme dans l’exemple ci-dessous, mais dans une moindre mesure.
 

Capture d'écran d'une des publications sur Facebook, archivée ici par notre rédaction.


Pourquoi c’est faux ?

Une simple recherche d’images inversée (cliquez ici pour savoir comment faire sur un téléphone portable) sur ces photos permet de constater qu’elles ont été publiées sur plusieurs articles datant du 23 mai 2017 au Nigeria, comme celui-ci.

Article original sur Legit.ng disponible ici.


À l’époque, une saisie de la douane nigériane sur l’île de Tin Can à Lagos avait permis de découvrir 440 fusils camouflés par des sacs de ciment dans un conteneur. Selon les déclarations dans les médias locaux des responsables de la douane nigériane, le conteneur venait de Turquie. Cet article sur un site d’actualité turque en anglais évoque également cette saisie d’une marchandise originaire de Turquie.

Les mêmes images existent également sur une publication de la page Facebook officielle de la douane au Nigeria, datant du 23 mai 2017, évoquant également cette saisie de 440 fusils.
 

 

 


En octobre 2017, le président nigérian Muhammadu Buhari s’était d’ailleurs rendu en Turquie pour échanger sur la saisie de plus de 2 600 fusils d’assaut au total, tous en provenance de Turquie, vers le Nigeria.

Aucune de ces images n’est donc liée à une cargaison venant de France, et encore moins à une saisie d’armes au Burkina Faso ou en Côte d’Ivoire destinée à Kidal.

Ces dernières semaines, plusieurs intox affirmant montrer des livraisons de matériel, motos ou armes, en provenance de France pour le nord du Mali, ont circulé sur les réseaux sociaux.
 

>> À relire sur les Observateurs :

Au Sahel, l'armée française ciblée par les fausses informations

L’armée française a-t-elle livré des motos à des terroristes au Mali ? Attention intox…

 

Article écrit par Alexandre Capron (@alexcapron).