En images : la manifestation contre la réforme des retraites s’envenime à Paris

© AFP or licensors

Des heurts sporadiques ont éclaté jeudi après-midi entre forces de l'ordre et manifestants aux abords de la place de la Bastille, avec jets de projectiles et usage de gaz lacrymogènes, lors de la contestation de la réforme des retraites, ont constaté des journalistes de l'AFP.

A l'avant du cortège, des membres de groupuscules radicalisés et violents, des Black Blocs, ont jeté des poubelles, bouteilles, fumigènes et divers objets sur les forces de l'ordre. Les unités mobiles sont intervenues pour disperser le groupe en faisant usage de gaz lacrymogènes, à quelques pas de la place de la Bastille.

Les Black Blocs, portant des casques, cagoules et vêtements noirs, ont affronté les forces de l'ordre boulevard Beaumarchais après les avoir huées quand ils les apercevaient dans les rues adjacentes. "Tout le monde déteste la police!", entonnaient-ils en choeur.

Les incidents se sont concentrés près de la Bastille et il n'y avait pas d'autres points de tensions vers 16H30 selon une source policière.

Selon la préfecture de police, à 17h00, 30 interpellations avaient déjà été opérées lors de cette journée de manifestation parisienne, dont le cortège est parti vers 14H15 place de la République à destination de la place de la Nation, via la Bastille.

Les interpellés l'ont été pour port d'armes prohibé, outrage et rébellion et jets de projectiles notamment.

Les heurts se sont déroulés alors que les délégations syndicales se trouvaient loin derrière.

Vers 17H30, le cortège était sc...


Lire la suite sur ParisMatch