EN IMAGES. Une laie libère deux jeunes sangliers d'un piège, un comportement de sauvetage inédit chez cette espèce

·1 min de lecture

Une laie a été photographiée libérant deux jeunes verrats d'un piège dans une forêt de Tchéquie. C'est la première fois que ce comportement est documenté chez les sangliers.

29 minutes. C’est le temps qu’il a fallu à une femelle sanglier pour inspecter le mécanisme de fermeture d’une cage piégée, manipuler les rondins de bois qui la bloquaient et libérer deux jeunes, selon des images captées par des scientifiques dans la réserve naturelle de Voderadské Buciny, située à l'est de Prague en République tchèque. Les biologistes y capturent régulièrement des cochons sauvages pour surveiller la propagation de la peste porcine africaine. Le sauvetage a été enregistré par un piège photographique installé pour surveiller la fréquentation d'un piège appâté avec du maïs. "C’est la première fois qu’un tel comportement de sauvetage est observé chez des sangliers, précise dans la revue . Cette forme extrême de comportement prosocial n'a jusqu'à présent été démontrée que chez quelques espèces".

Une piloérection empathique chez la laie

Le sauvetage désigne une situation où un individu agit pour en aider un autre, qui se trouve dans une situation dangereuse ou stressante, et est considéré comme une forme complexe d'empathie. "Le comportement de sauvetage pourrait bien avoir été motivé par l'empathie parce que la femelle sauveteuse présentait une piloérection, un signe de détresse, indiquant un état émotionnel empathique correspondant à celui des victimes ou signe que leur état est compris, souligne la chercheuse. L'ensemble du sauvetage a été rapide et les comportements particuliers étaient complexes et ciblés avec précision, suggérant des tendances prosociales profondes et des capacités exceptionnelles de résolution de problèmes chez le sanglier."

Dans la séquence ci-dessous, extraite des images captées par un appareil photo déclenché toutes les deux minutes, on observe le déroulé du sauvetage.

Attirés par des appâts de maïs, de jeunes verrats entrent dans le piège.

h

Des rondins tombent et viennent clore le piège. Les jeunes sangliers émettent des signaux de détresse.

Un premier groupe de sangliers s'approche des deux prisonniers. Ils semblent [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles