En images : le Kenya au bord du chaos, des manifestations antigouvernementales réprimées dans le sang

Le désordre à chaque coin de rue. Au moins cinq personnes ont été tuées ce mardi 25 juin au Kenya lors de manifestations antigouvernementales qui ont viré à l'affrontement dans la capitale Nairobi, où des protestataires ont forcé les barrages de police et pénétré dans le Parlement.

À lire aussi « Massacre de Shakahola » : le leader de la secte kenyane accusé du meurtre de 191 enfants

Selon un communiqué de plusieurs ONG, dont Amnesty Kenya, « au moins cinq personnes ont été tuées par balles (...) Trente et une ont été blessées » lors de cette journée de mobilisation à travers le pays contre les projets de nouvelles taxes du gouvernement actuellement débattus au parlement.

Gisant dans des mares de sang

Ces organisations de défense des droits humains évoquent des tirs à balles réelles, de tirs de balles de caoutchouc et des blessures par des cartouches de gaz. Elles indiquent également avoir relevé au cours des dernières 24 heures 21 cas d'enlèvements de personnes par des « officiers en uniforme ou en civil ».

Des journalistes AFP présents sur place ont vu trois personnes inanimées, gisant dans des mares de sang, aux abords du Parlement, où un bâtiment a été brièvement en feu.

À lire aussi Le Kenya fait appel à sa population pour planter des millions d'arbres

La tension était montée dans la journée dans le centre d'affaires (CBD) de Nairobi pour cette troisième manifestation en huit jours d'un mouvement baptisé « Occupy Parliament » (« Occuper le Parleme...


Lire la suite sur ParisMatch