Des images incroyables du ciel devenu rose en Antarctique

Ce phénomène de rémanence, appelé « afterglow » en anglais, a été pris en photo par le technicien scientifique Stuart Shaw, stationné à la base Scott pour une agence de recherche néo-zélandaise. Le scientifique assure qu'il n'a pas retouché les couleurs sur les photos et que l'événement est d'autant plus extraordinaire qu'à cette époque de l'année, l'hiver sur l'hémisphère sud, le ciel de l'Antarctique est complètement noir une grande partie de la journée.

Exactement comme dans le cas des « ciels de feu » qui se produisent parfois n'importe où dans le monde lors du passage d'un orage ou de nuages d'averses au moment du coucher de soleil, plus les particules sont nombreuses dans l'atmosphère, plus les couleurs sont spectaculaires. Dans le cas de l'Antarctique, il s'agit d'aérosols issus du volcan Tonga, principalement du sulfate. Il s'agit d'un volcan sous-marin, qui a également projeté de la vapeur d'eau, en plus de la poussière. Toute cette matière dans l'atmosphère permet à la lumière du soleil de se diffuser d'avantage, et de manière plus flamboyante.

Le ciel rose et violet photographié en Antarctique ces derniers jours. © Stuart Show/Fly On The Wall
Le ciel rose et violet photographié en Antarctique ces derniers jours. © Stuart Show/Fly On The Wall

Un ciel rose apparu six mois après l'éruption volcanique

L'éruption du volcan Tonga s'est produite en janvier et pourtant, ce n'est que plusieurs mois après que le ciel a changé de couleur en Nouvelle-Zélande, puis en Antarctique. Les aérosols peuvent en effet circuler dans l'atmosphère pendant des mois après une éruption, et ainsi avoir des conséquences incroyables sur la couleur du ciel des régions avoisinantes pendant de longues périodes par intermittence : l'éruption du volcan Tonga s'est produite à 7.000 kilomètres de la base de l'Antarctique où ont été prises ces photos !

Les aérosols d'une éruption volcanique peuvent voyager pendant des mois dans l'atmosphère. © Stuart Show/Fly On The Wall
Les aérosols d'une éruption volcanique peuvent voyager pendant des mois dans l'atmosphère. © Stuart Show/Fly On The Wall

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles