Les images de la France balayée par la tempête Gerard

© Estelle Ruiz / Hans Lucas

Des rafales jusqu'à 158 km/h et des chutes d'arbres: après la douceur exceptionnelle du début d'année, une dépression hivernale frappe lundi le nord-ouest de la France, avec des coupures d'électricité et des perturbations sur le réseau ferroviaire. Quelque 90.000 clients étaient privés d'électricité lundi en fin de matinée, dont les deux tiers dans l'Ouest, selon le gestionnaire du réseau Enedis.

De son côté, la société nationale de transport ferroviaire SNCF recense lundi "plus de 30 incidents" liés à la tempête, parfois en raison d'arbres tombés sur les voies.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La dépression, nommée Gérard, est décrite par Météo-France comme une "tempête hivernale classique pour la saison, mais nécessitant un suivi particulier". "C'est une tempête comme il en arrive plusieurs fois par an", indique Frédéric Long, un des prévisionnistes joint par l'AFP.

Des rafales de 158 km/h relevées à la pointe du Raz

Sur le littoral de l'ouest, les vents ont dépassé les 120 km/h en de nombreux endroits. Quelque 158 km/h de vent ont même été relevés à la pointe du Raz dans le Finistère, à l'extrême ouest du pays, un record pour cette station depuis 2017. La tempête devrait toutefois "perdre d'intensité" dans l'après-midi de l...


Lire la suite sur ParisMatch