2 / 21

GIEC : les Cassandre du climat nous alertent… encore

Commençons avec le père de tous les rapports (légitimement) alarmistes, la très attendue – et tout aussi redoutée – étude du GIEC. Sans surprise, la dernière livraison du groupe d’experts sur l’évolution du climat, portée à l’attention des Etats en octobre dernier, n’est pas très optimiste. Vagues de chaleur, extinctions d’espèces, déstabilisation des calottes polaires, montée des océans sur le long terme… Le menu des réjouissances en cas d’augmentation des températures au-delà de 1,5 °C est particulièrement copieux. A titre d’exemples, une telle hausse pourrait entraîner la disparition de 70 à 90% des récifs coralliens, une hausse de 26 à 77cm du niveau des océans d’ici 2100, et une fonte totale de la banquise une fois par siècle. Pour les experts du groupe, limiter la hausse à 1,5 °C passe par une réduction des émissions de CO2 de 45 % d’ici 2030, et la réalisation d’une « neutralité carbone » en 2050. Il y a du boulot…
(Crédit : Getty Images)

EN IMAGES - 2018, une année pas vraiment "green"

« Les élites nous parlent de fin du monde quand nous, on parle de fin du mois. » La phrase, qui est devenue en quelques semaines le mot d’ordre du mouvement des Gilets jaunes, risque de prendre un tout autre relief ce week-end. Malice de l’histoire ou hasard du calendrier, Gilets jaunes et participants à la Marche pour le climat devraient ainsi défiler partout en France ce samedi. En attendant cette nouvelle journée de contestations, retour sur une année 2018 peu marquée par les avancées en termes d’écologie, bien au contraire…