Des images à couper le souffle de la Lune prises cette nuit par Chang'e 5

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

Après un court voyage entre la Terre et la Lune, la sonde chinoise Chang’e 5, première mission visant à collecter et ramener sur Terre des échantillons de roches lunaires depuis plus de 40 ans, a atterri sur la surface de la Lune cette après-midi. Après avoir décollé le 23 novembre du centre spatial de Wenchang, à bord d’un lanceur Long March 5, le plus puissant des lanceurs chinois en service, la sonde a rejoint l’orbite lunaire cinq jours plus tard, à seulement 200 kilomètres d'altitude. Deux jours après, le 30 novembre, l'objet volant s’est séparé en deux parties. Les modules d'alunissage et de remontée se sont dirigés vers la surface de la Lune tandis que celui du retour est resté en orbite.

Un panorama spectaculaire pris à la surface de la Lune depuis le site d'atterrissage de Chang'e 5 dans l'Océan des Tempêtes. Image en haute résolution ici. © CNSA
Un panorama spectaculaire pris à la surface de la Lune depuis le site d'atterrissage de Chang'e 5 dans l'Océan des Tempêtes. Image en haute résolution ici. © CNSA

Un séjour très court sur la Lune

L'alunissage a eu lieu ce mardi 1er décembre à 16 h 13, heure de Paris. La sonde s’est posée à l’endroit prévu, c’est-à-dire dans l'océan des Tempêtes, à l'ouest de la face visible de la Lune, près d'une formation volcanique d'environ 1.000 mètres de haut dénommée Mons Rümke. La particularité de ce site est qu'il est beaucoup plus « jeune » que tous ceux analysés jusqu'à présent : ils ne dateraient en effet que de 1,2 milliard d'années, contre 3,1 à 4,4 milliards d'années pour ceux collectés par les missions Apollo et Luna.

Après les vérifications techniques d’usages et la caractérisation du site d’atterrissage, de façon à fournir des informations sur le contexte géologique du site afin de mieux comprendre les échantillons qui seront étudiés, les opérations de collecte devraient débuter très rapidement. Elles devraient durer deux ou...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura